Amaryllis (Pyronia tithonus)

Amaryllis (Pyronia tithonus)

Linné, 1771


Statut liste rouge régionale Auvergne (2014):

RHOPALOCERE Nymphalidae › Satyrinae

Envergure: 32-40 mm

Période de vol: juillet-septembre

Le mâle se distingue par la présence d’une bande androconiale sombre sur les ailes antérieures et par une taille plus petite.Probablement l’un des papillons les plus abondants de l’été. L’Amaryllis colonise des biotopes aussi divers que les prairies, clairières, taillis, bordures de chemins et jardins fleuris. Il n’est d’ailleurs pas rare de compter plusieurs dizaines d’individus sur des massifs de fleurs odoriférantes telles que lavandes et menthes.

Amaryllis mâle posé sur une fleur jaune de Rudbeckia aile repliées
Amaryllis mâle (Pyronia tithonus) – Tours-sur-Meymont (63) – 28 juillet 2005 – 600 m
(©2005 Bruno Dauget)
Amaryllis mâle sur Rudbeckia.
Amaryllis femelle sur une fleur mauve de Cirse ailes écartées
Amaryllis femelle (Pyronia tithonus) – Tours-sur-Meymont (63) – 1er août 2005 – 550 m
(©2005 Bruno Dauget)
Amaryllis femelle sur Cirse.
Amaryllis mâle posé sur une fleur jaune de Rudbeckia ailes écartées en direction du soleil
Amaryllis mâle (Pyronia tithonus) – Tours-sur-Meymont (63) – 28 juillet 2005 – 600 m
(©2005 Bruno Dauget)
Amaryllis mâle sur Rudbeckia. Présence très visible de la bande androconiale au centre de l’aile antérieure.
Amaryllis femelle forme aberrante
Amaryllis femelle (Pyronia tithonus) – Tours-sur-Meymont (63) – 3 août 2006 – 600 m
(©2006 Bruno Dauget)
Cette femelle est un spécimen dit “aberrant”. Habituellement, l’ocelle noir des ailes antérieures est inclus dans la tâche orangée, alors qu’ici, il est intégré dans la marge brune de l’aile, la tâche orangée étant beaucoup plus réduite.


Brandebourgeoises
Ochsenauge

Gatekeeper

Oranje Zandoogje

Lobito agreste

Buskgräsfjäril

Okác lipnicovy

Przestrojnik titonus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *