Petite Tortue (Aglais urticae)

Petite Tortue (Aglais urticae)

Linné, 1758


Statut liste rouge régionale Auvergne (2014):

RHOPALOCERE Nymphalidae › Nymphalinae

Envergure: 44-52 mm

Période de vol: mai-septembre en 2 générations, puis février-avril après hibernation

Les deux sexes sont identiques. La Petite Tortue fréquente des biotopes aussi variés que les prairies, les clairières, les jardins, les chemins, les lisières de bois, les haies. Ce papillon aime prendre des bains de soleil sur les chemins en terre, les pierres ou sur les Orties et comme de nombreux Nymphalidés, les mâles possèdent un comportement territorial assez marqué. Ils s’envolent au passage d’un intrus pour le reconduire hors des limites du territoire choisi en le pourchassant d’un vol rapide. A noter que les populations varient souvent d’une année sur l’autre: ainsi, peu d’observations au cours de l’année 2002 dans la région alors que la population a largement explosée au printemps 2003.

groupe de chenilles Petite Tortue sur Ortie
Petite Tortue (Aglais urticae) – Nassigny (03) – 1er mai 2019 – 180 m
(©2019 Bruno Dauget)
Dans les premiers stades de leur développement, les chenilles de la Petite Tortue vivent en colonie de plusieurs dizaines d’individus sur les Orties, seule et unique plante hôte de l’espèce. Leur couleur est plutôt sombre surlignée de bandes dorsales et latérales à dominante jaune.

Période: avril – septembre
Vie: en communauté de plusieurs dizaines
Plantes-hôtes (food plants): Ortie
(Urtica dioica)

Sources: T. Lafranchis, Les Papillons de jour de France, Belgique et luxembourg et leurs chenilles, collection Parthénope, septembre 2000
Chenille Petite Tortue sur feuille d'Ortie
Petite Tortue (Aglais urticae) – Nassigny (03) – 1er mai 2019 – 180 m
(©2019 Bruno Dauget)
Peu de temps avant la nymphose, les chenilles de Petite Tortue deviennent solitaires et se répandent sur les massifs d’Orties. Malgré leur couleur à dominante noire, les lignes jaunes sur le dos et les flancs sont caractéristiques de cette espèce.

Période: avril – septembre
Vie: en communauté de plusieurs dizaines
Plantes-hôtes (food plants): Ortie
(Urtica dioica)

Sources: T. Lafranchis, Les Papillons de jour de France, Belgique et luxembourg et leurs chenilles, collection Parthénope, septembre 2000
Deux Petite Tortue butinant des fleurs de Scabieuse
Petite Tortue (Aglais urticae) – Orcines (63) – 20 juillet 2015 – 1400 m
(©2015 Bruno Dauget)
Les Petites Tortues affectionnent particulièrement les fleurs de Scabieuse, ici en nombre dans cette prairie montagnarde à proximité du sommet du Puy-de-Dôme.
Petite Tortue posée sur buche de bois ailes écartées
Petite Tortue (Aglais urticae) – Tours-sur-Meymont (63) – 25 juin 2006 600 m
(©2006 Bruno Dauget)
Également attirée par les tas de bois, cette Petite Tortue se positionne pour capter quelques rayons du Soleil filtrés par un banc de nuages près-orageux.
Petite Tortue butinant une fleur de Menthe ailes repliées
Petite Tortue (Aglais urticae) – Tours-sur-Meymont (63) – 15 août 2006 – 550 m
(©2006 Bruno Dauget)
Petite Tortue en train de se nourrir du nectar d’une fleur de Menthe sauvage, par un chaud après-midi ensoleillé.


Small Tortoiseshell

Ortiguera

Nokkosperhonen

Vanessa
orticaria

Nässelfjäril

Kleiner Fuchs

Rusalka pokrzywnik

Kleine Vos

Kis rókalepke

Babôcka
prhl’avová

Neslesommerfugl

Babocka
koprivová

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *