Machaon (Papilio machaon)

Machaon (Papilio machaon)

Linné, 1758


Statut liste rouge régionale Auvergne (2014):

RHOPALOCERE Papilionidae› Papilioninae

Envergure: 64-80 mm

Période de vol: avril-septembre en 2 générations, une seule en altitude

Ce magnifique papillon est l’un des plus connus de nos contrées. Sa grande taille et son aspect exotique l’ont rendu très populaire. Il fréquente divers biotopes ouverts tels que prairies et clairières fleuries qu’il survole avec élégance. Il est largement répandu dans la région, mais rarement commun; autrement dit, s’il est possible d’observer un individu dans une prairie, il est beaucoup plus rare de pouvoir en observer deux, sauf parfois sur des points élevés. Les 2 sexes sont semblables.

Machaon sur fleur de Trèfle ailes écartées
Machaon (Papilio machaon) – St-Bauzile (48) – 31 juillet 2019 – 800 m
(©2019 Bruno Dauget)
Le Machaon comme beaucoup d’autres papillons affectionne les champs de Trèfles très florifères. Ici par un chaud après-midi, il se pose régulièrement pour butiner des fleurs.
Machaon (Papilio machaon) – Olmet (63) – 27 juillet 2004
(©2004 Bruno Dauget)
Oeuf pondu sur une ombellifère sauvage.


Ponte: à l’unité
Incubation: 7-15 jours
Plantes-hôtes (food plants): sur diverses Apiacées (Ferula communis, Foeniculum vulgare, Trinia glauca, Ptichotys saxifraga, Daucus carota, Angelica sylvestris, …) et Rutacées (Ruta angustifolia, Ruta montana, ...)

Sources: T. Lafranchis, Les Papillons de jour de France, Belgique et luxembourg et leurs chenilles, collection Parthénope, septembre 2000
Chenille du Machaon sur feuille de Carotte
Machaon (Papilio machaon) – Tours-sur-Meymont (63) – 31 juillet 2006 – 600 m
(©2006 Bruno Dauget)
Dans ses premiers jours d’existence, la chenille du Machaon s’observe aisément parmi les tiges de carotte ou de fenouil comme ici grâce à sa couleur noire et rouge qui tranche avec le vert de son environnement. Mais la tâche blanche sur son dos lui donne l’aspect d’une fiente. Parade ingénieuse vis-à-vis des éventuels prédateurs que sont les oiseaux, car aux yeux de ceux-ci, elle devient alors sans intérêt.

Période: mai – novembre
Vie: en solitaire
Plantes-hôtes (food plants): – Apiacées (Foeniculum vulgare, Ferula communis, Trinia glauca, Ptichotys saxifraga, Laserpitium gallicum, Peucedanum paniculatum, Peucedanum oreoselinum, Daucus carota, Silaum silaus, Pimpinella saxifraga, Seseli libanotis, Seseli montanum, Angelica sylvestris, Crithmum maritimum)
– Rutacées (Ruta angustifolia, Ruta montana)

Sources: T. Lafranchis, Les Papillons de jour de France, Belgique et luxembourg et leurs chenilles, collection Parthénope, septembre 2000
Chenille de Machaon sur tige de Carotte
Machaon (Papilio machaon) – Tours-sur-Meymont (63) – 31 mai 2003 – 600 m
(©2003 Bruno Dauget)
Au stade intermédiaire, la robe de la chenille s’éclaircit un peu avec une alternance de bandes noires et vertes.

Période: mai – novembre
Vie: en solitaire
Plantes-hôtes (food plants): – Apiacées (Foeniculum vulgare, Ferula communis, Trinia glauca, Ptichotys saxifraga, Laserpitium gallicum, Peucedanum paniculatum, Peucedanum oreoselinum, Daucus carota, Silaum silaus, Pimpinella saxifraga, Seseli libanotis, Seseli montanum, Angelica sylvestris, Crithmum maritimum)
– Rutacées (Ruta angustifolia, Ruta montana)

Sources: T. Lafranchis, Les Papillons de jour de France, Belgique et luxembourg et leurs chenilles, collection Parthénope, septembre 2000
Mue de chenille du machaon fixée sur feuille de Fenouil
Machaon (Papilio machaon) – Tours-sur-Meymont (63) – 3 juin 2003 – 600 m
(©2003 Bruno Dauget)
Mue d’une chenille de Machaon sur Fenouil.
Chenille du Machaon sur feuille de Carotte
Machaon (Papilio machaon) – Tours-sur-Meymont (63) – 11 septembre 2005 – 600 m
(©2005 Bruno Dauget)
Chenille au dernier stade de développement sur un brin de Carotte. Les stries noires sont plus ou moins marquées selon les individus; celle-ci présente une couleur dominante verte.

Période: mai – novembre
Vie: en solitaire
Plantes-hôtes (food plants): – Apiacées (Foeniculum vulgare, Ferula communis, Trinia glauca, Ptichotys saxifraga, Laserpitium gallicum, Peucedanum paniculatum, Peucedanum oreoselinum, Daucus carota, Silaum silaus, Pimpinella saxifraga, Seseli libanotis, Seseli montanum, Angelica sylvestris, Crithmum maritimum)
– Rutacées (Ruta angustifolia, Ruta montana)

Sources: T. Lafranchis, Les Papillons de jour de France, Belgique et luxembourg et leurs chenilles, collection Parthénope, septembre 2000
Nymphose du Machaon
Machaon (Papilio machaon) – Tours-sur-Meymont (63) – 7 juin 2003 – 600 m
(©2003 Bruno Dauget)
Aprés avoir choisi un support rigide, la chenille se prépare pour la nymphose. Elle confectionne un petit coussinet de soie sur lequel elle va se fixer et tisse une ceinture qui va lui permettre de se maintenir la tête en haut durant tout le stade de la nymphose.
Nymphose du Machaon
Machaon (Papilio machaon) – Tours-sur-Meymont (63) – 8 juin 2003 – 600 m
(©2003 Bruno Dauget)
La peau se déchire maintenant derrière la tête, laissant apparaître la future chrysalide. Cette peau ayant conservé l’aspect de la larve n’est plus qu’une enveloppe inadaptée à la nouvelle forme de la chrysalide. On peut d’ailleurs observer la déformation au niveau des pattes antérieures vides qui n’existent plus que sous l’aspect de l’ancienne enveloppe de la chenille.
Nymphose du Machaon
Machaon (Papilio machaon) – Tours-sur-Meymont (63) – 8 juin 2003 – 600 m
(©2003 Bruno Dauget)
La chrysalide apparaît petit à petit dans des mouvements de contorsionnement et de contraction pour se débarrasser de la peau de la larve.
Nymphose du Machaon
Machaon (Papilio machaon) – Tours-sur-Meymont (63) – 8 juin 2003 – 600 m
(©2003 Bruno Dauget)
Maintenant débarrassée de la peau de la chenille sous forme de petite boule plissée au bas de l’abdomen, la chrysalide poursuit pendant quelques minutes encore ses contorsions pour la faire tomber à terre.
Nymphose du Machaon
Machaon (Papilio machaon) – Tours-sur-Meymont (63) – 8 juin 2003 – 600 m
(©2003 Bruno Dauget)
La nymphose n’aura duré que 3 à 4 minutes environ. Voici la jeune chrysalide dont l’enveloppe encore molle doit lui permettre d’évoluer vers sa forme définitive.
Chrysalide du Machaon fixée sur tige ligneuse
Machaon (Papilio machaon) – Tours-sur-Meymont (63) – 9 juin 2003 – 600 m
(©2003 Bruno Dauget)
Chrysalide dans sa forme définitive. Elle s’est quelque peu incurvée vers l’extérieur et son enveloppe s’est rigidifiée. Les chrysalides de la fin du printemps donnent naissance aux Machaon de la génération d’été après une quinzaine de jours en moyenne, alors que celles de fin d’été hivernent.
Chrysalide du Machaon fixée sur tige ligneuse
Machaon (Papilio machaon) – Tours-sur-Meymont (63) – 19 juin 2003 – 600 m
(©2003 Bruno Dauget)
Les couleurs du futur papillon apparaissent par transparence environ 24h avant la naissance. Le jaune à l’emplacement des ailes, le noir et le jaune vers l’abdomen sont maintenant les couleurs dominantes.
Machaon (Papilio machaon) – Tours-sur-Meymont (63) – 19 juin 2003 – 600
(©2003 Bruno Dauget)
Jeune imago suspendu avant son premier envol. Le nouveau papillon reste parfois plus d’une heure dans cette position après sa naissance pour laisser ses ailes se déployer et s’irriguer.
Machaon butinant fleur mauve de Centaurée ailes écartées
Machaon (Papilio machaon) – Tours-sur-Meymont (63) – 11 septembre 2005 – 570 m
(©2005 Bruno Dauget)
Bel imago à l’état neuf sur fleur de Centaurée à la faveur d’une éclaircie de fin d’après-midi.


Schwalbenschwanz

Swallowtail

Koninginnepage

Macaon

Ritariperhonen

Macaone

Makaonfjäril

Paz królowej

Vidlochvost fenyklovy

svalehale

Otakárek fenyklovy

Svalestjert

Fecskefarkú lepke

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *